• open panel

Concerts

Récital de JULIEN LIBEER, piano,
le samedi 3 février 2018 à 20h30 salle Cortot

Julien Libeer 2
« Un musicien complet qui marie, à chaque moment musical, une connaissance de l’œuvre, une approche intellectuelle solide et un instinct sans faille de l’impalpable » Maria juâo Pires

Né en 1987 près de Bruxelles, il a commencé le piano à 6 ans. Il a suivi pendant 5 ans décisifs les cours du pédagogue franco polonais Jean Fassina puis ceux de Maria Juâo Pires dont les conseils et le soutien continuent d’influencer profondément sa vision de la musique.
Julien Libeer est l’invité des plus grandes salles telles le Palais des Beaux-Arts et Flagey à Bruxelles, le Théâtre de la Ville à Paris, la Barbican Hall de Londres, l’Auditorio Nacional de Madrid, le Palau de la Musica à Barcelone, ou encore le Concertgebouw d’Amsterdam. D’autres tournées l’emmènent entre autres au Japon (Tokyo, Sumida Tryphony Hall), au Liban (Beirut Chants festival) ou encore aux Etats-Unis (Miami International Piano Festival).
Il a joué en concerto avec le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, deFilharmonie, Sinfonia Varsovia, le New Japan Philharmonic, sous la baguette de chefs tels Michel Tabachnik, Augustin Dumay, Serge Pehlevanian, Joshua Weilerstein, Enrique Mazzola.
Il est également un chambriste très apprécié.

PROGRAMME DU CONCERT

D. Lipatti
Nocturne

M. Ravel
Le tombeau de Couperin

A. Berg
Sonate op. 1

R. Strauss
5 Klavierstücke op. 3

LIEU
SALLE CORTOT 78 Rue Cardinet, 75017 Paris Métro Malesherbes
SAMEDI 3 FEVRIER 2018
Organisateur : Association « Les Amis de Marie-Laure »

TARIFS
20 Euros, Places au parterre
15 Euros, Places au Balcon 1ere categorie ( tarif réduit carte Pass17, étudiants)
10 Euros, Places au Balcon tarif élèves école normale de musique
Les places à 10E sont vendues sur place le jour du concert

MODALITES DE RESERVATION


ACHETER UNE PLACE par PAYPAL ou par CARTE BANCAIRE
Sélectionnez votre tarif:
Sélectionnez le nombre de places:


OU, profitez de l’offre de notre partenaire BilletReduc :
Reduction sur Billet Reduc pour le concert de Julien Libeer

Récital de Ludmila Berlinskaia,
le vendredi 4 novembre 2016 à 20h30 salle Cortot

ludmila Berlinskaia

Artiste émérite de Russie, Ludmila Berlinskaia a joué sur les scènes les plus prestigieuses du monde, du Concertgebouw au Royal Albert Hall, du Théâtre des Champs Elysées aux Philharmonies de Moscou et Saint-Pétersbourg, de la Fenice à l’Auditorium National de Madrid…

Chambriste recherchée, elle compte parmi ses partenaires des musiciens exceptionnels tels Mstislav Rostropovich, Youri Bashmet, Viktor Tretiakov, Alexandre Kniazev, Paul Meyer, Gérard Caussé, Ivri Gitlis, Gautier Capuçon, fut la partenaire privilégiée du Quatuor Borodine et joua avec Sviatoslav Richter à quatre mains.

Alexandre Scriabine occupe une place particulière dans la vie de L. Berlinskaia, qui lui a notamment consacré un album en 2015, à l’occasion du centenaire de la disparition du compositeur.

Cet album a été salué unanimement par la presse internationale comme l’un des meilleurs enregistrements consacrés à Scriabine en 2015, et représente l’une des deux meilleures ventes du label Melodia pour la saison écoulée.

Programme du concert

Maurice Ravel (1875-1937)

Valses nobles et sentimentales

Nikolaï Medtner (1880-1951)

Sonate Réminiscence. Op 38 n 1

Alexandre Scriabine (1872-1915)

Sonate n 2 op. 19

Alexandre Scriabine (1872-1915)

10 preludes op 11

Sonate n 4 op. 30

Poèmes op . 32

Trois pièces op. 45

Sonate n 9 op. 68

Vers la Flamme op. 72

 

SALLE CORTOT  78 Rue Cardinet, 75017 Paris Métro Malesherbes

Organisateur : Association «  Les Amis de Marie-Laure »

TARIFS

Tarif normal     30 euros

Tarifs réduits   25 euros ( billetreduc)

15 euros ( ENMP, Pass17, étudiants ,demandeurs d’emploi)

Récital de Boris Giltburg, samedi 4 juin 2016 à la salle Gaveau

Boris Giltburg site ML

Né à Moscou et ayant grandi à Tel-Aviv, Boris Giltburg a étudié sous la direction du grand pianiste Arie Vardi. En 2013, il reçoit le prestigieux 1er prix du Concours Reine Elisabeth de Bruxelles, où il subjugue le jury et le public avec la finesse et l’intensité de son jeu.

Egalement lauréat en 2012 du Concours International de Piano Santander, et second prix du Concours Rubinstein en 2011 (et prix du public), Boris Giltburg s’est produit avec le Philharmonia Orchestra, l’Orchestre Philharmonique d’Israël, DSO Berlin, Indianapolis Symphony, et les orchestres des Radios de Frankurt, de Suède, et du Danemark. Il est également régulièrement invité pour des tournées en Amérique du Sud, en Chine, et plus récemment en Allemagne avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

La saison dernière aura été l’occasion pour lui de faire ses débuts avec l’Orchestre Symphonique de la NHK au Japon, le Baltimore Symphony, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam et de donner ses premiers récitals à Tokyo (Toppan Hall) et au Bozar de Bruxelles. Le grand récital de musique russe à la Salle Gaveau permettra enfin au public parisien de découvrir ce pianiste exceptionnel. Pour Gramophone, « peu d’interprètes peuvent se vanter de faire preuve d’un tel niveau d’engagement ».

Ayant tout d’abord enregistré pour EMI, Boris Giltburg rejoint Orchid Classics en 2012. Son dernier disque Schumann est paru chez Naxos début 2015.

Programme du concert

1ère partie

Bach/Busoni

Chaconne

Frédéric Chopin (1810-1849)

Ballade N° 2

Dmitri Chostakovitch (1906-1975)

Quatuor à cordes n°8 (Arr Boris Giltburg)

2ème partie

Sergueï Rachmaninov (1873-1943)

Etudes Tableaux OP 33

Sergueï Prokofiev (1891-1953)

Sonate n°8

Récital de Lucas Debargue, le vendredi 20 novembre 2015 à 20h30

pianiste français.
Photographie, août 2014.

Né en 1990, Lucas Debargue commence le piano à onze ans au Conservatoire de Compiègne. Il se passionne rapidement pour le répertoire virtuose mais ce n’est que dix ans plus tard, une fois titulaire du Baccalauréat scientifique et d’une licence de Lettres et Arts (Université Paris 7 Diderot), qu’il décide d’envisager l’étude du piano de manière professionnelle.

Après un an d’étude avec Philippe Tamborini au Conservatoire de Beauvais, la rencontre en 2011 avec Rena Shereshevskaya au CRR de Rueil-Malmaison est déterminante: elle lui permet d’abord d’entrer à l’unanimité au CNSM de Paris dans la classe de Jean-François Heisser, où il obtient sa Licence en 2015. Rena Shereshevskaya, voyant en lui un grand avenir de pianiste interprète, l’admet dans sa classe à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot pour le préparer aux concours internationaux. Soutenu par l’Ecole Cortot et la fondation Zaleski, ce travail a pour résultat d’abord un premier prix au 9e Concours International de Gaillard (France) en 2014, et, l’année suivante, le 4e Prix à la quinzième édition du prestigieux Concours Tchaïkovski à Moscou où il devient également le seul candidat toutes disciplines confondues à recevoir le Prix Spécial de la Critique Musicale de Moscou.

Il est depuis invité à jouer en solo et avec les plus grands orchestres philharmoniques (sous la baguette de Valery Gergiev, Vladimir Fedoceev, Vladimir Yurovsky, Andrey Boreyko, Leonid Grin…) dans les salles les plus prestigieuses à Moscou, Saint Petersbourg (où il a déjà débuté en solo au Théâtre Mariinski à l’initiative de Maestro Valery Gergiev), en Italie, Royaume-Uni, Canada, Chili, Etats-Unis et autres. Il est notamment invité à jouer le concert de clôture au prestigieux Festival « Les Soirées du Décembre » le 30 Décembre 2015 au musée Pouchkine à Moscou.

Passionné par la littérature, la peinture, le cinéma et le jazz, engagé dans une démarche résolument créatrice, Lucas tient beaucoup à faire découvrir des musiques rares (Medtner, Roslavetz, Maykapar…) et à développer des interprétations très personnelles d’un répertoire soigneusement choisi.

Travaillant toujours auprès de Mme Shereshevskaya à l’Ecole Cortot, il concourra l’année prochaine pour y obtenir son diplôme de Concertiste et le prix Cortot.

Programme du concert

SCARLATTI, 4 sonates : La M adagio,Do M presto,Do M andante,Ré m toccata
CHOPIN, Ballade n°4 op 52 en fa m
LISZT, Méphisto Waltz n°1
RAVEL, Gaspard de la Nuit

Récital de Konstantin Lapshin, le dimanche 29 mars 2015 à 17h

IMG_4741 netPianiste russe basé à Londres, Konstantin Lapshin est un musicien accompli avec une vision artistique unique et une très grande sensibilité.

Avant de s’installer à Londres, Konstantin a accompli ses études musicales au Conservatoire Tchaikowski de Moscou avec les grands maitres Lev Naumov, Mikhail Voskresensky et Ludmila Kokoreva.

Grâce à une bourse d’études, Konstantin a obtenu sa maîtrise en musique au Royal College of Music de Londres en 2009 avec Vanessa Latarche. Il a ensuite obtenu le diplôme « d’artiste », avec une médaille d’or qui est la plus haute distinction de l’université attribuée à l’étudiant le plus remarquable dans toutes les disciplines.

Konstantin a été lauréat de nombreux concours internationaux de piano tel que le Concours de Piano Schubert à Dortmund, le Concours International de Piano Maria Yudina à Saint-Pétersbourg, le 1er Concours International de Piano Gnessin international à Moscou, le Concours international de piano Rachmaninov International , le Concours International de Piano de Novossibirsk international et la Haverhill Sinfonia Solist Competition au Royaume-Uni.

Plus récemment, il a remporté deux prix au Concours international de piano Isidor Bajic (Serbie), 1er Prix au Concours Coupe Mendelssohn dans Taurisano (Il), 1er Prix et Prix du public du Concours International Schumann à Lamporrecchio (Il).

Konstantin Lapshin a donné des récitals et a joué en tant que soliste de nombreux concertos dans différentes salles de concerts à travers l’Europe et les Etats Unis, notamment au Wigmore Hall, au Purcell Cadogan Hall, au Steinway Hall, à St Martin-in-the-Fields, Bridgewater Hall à Manchester, à Fairfields Hall.

Konstantin a joué récemment le 3ème concerto de Rachmaninov avec l’Odessa Philharmonic et Mikhail Pletnev dans le cadre du festival de la mer Noire à Odessa. Ce concert a été organisé en mémoire des victimes de la guerre en Ukraine.

Il a joué avec le Dortmund Symphony Orchestra et Dirk Kaftan, Novosibirsk Symphony Orchestra et Evgeny Bushkov, Saratov Symphony Orchestra et Volgograd Symphony avec E. Serov, De Havilland Philharmonic et Robin Browning (Royaume-Uni), Havant Symphony Orchestra et Samuel Draper.

Il a aussi été l’invité de nombreux festivals parmi lesquel le festival de Brighton , Chipping campden Festival, festival Beethoven St Barnabas ( Royaume uni),Piano Bath recital series, primavera Classica( Italie), Voldograd ,Odessa etc …

Outre son activité de concertiste, Konstantin exerce une activité d’enseignement au Royal College of Music de Londres. Il interviendra en tant que membre du jury du prochain concours de piano Schumann en Italie.

Il a reçu les éloges de Mikhail Pletnev, pianiste, chef d’orchestre, compositeur et de Murray Perahia, pianiste.

Programme du concert

Chopin Polonaise-Fantasie op.61 in A-flat major
Chopin Mazurka op.68 no.4 in F minor
Chopin Mazurka op.67 no.3 in C major
Chopin Mazurka op.67 no.4 in A minor
Debussy Etude no.8 Pour les agréments
Debussy Etude no.7 Pour les degrés chromatiques
Debussy 4 Preludes Ondine, La puerta del Vino, Des pas sur la neige, Feux d’artifice
Scriabin Etude op.42 no.4 in F-sharp major,
Scriabin Etude op.42 no.5 in C-sharp minor

—————ENTRACTE————

Rachmaninov Variations on a Theme of Corelli op.42
Rachmaninov Prelude op. 32 no.5 in G major
Rachmaninov Prelude op.32 no.12 in G-sharp minor
Rachmaninov Etude-tableau op.39 no.2 in A minor
Rachmaninov Etude-tableau op.39 no.5 in E-flat minor

Ce concert a suscité beaucoup de réactions, nous citons :

IMG_4790 LZW«Konstantin est d’une simplicité qui fait du bien et il rayonne dans cette simplicité. Il est direct dans son interprétation, élégant naturellement, il a encore beaucoup de fraîcheur, de poésie, son toucher de piano est tour à tour puissant sans être brutal, sans débordement, retenu et doux, avec de la délicatesse sans mièvrerie. Au bout de trois notes on sait déjà qui il interprète. Et tout celà nous paraît si naturel! C’est un artiste authentique. On ne parle plus de technique, de contrôle, ce qu’il donne va bien au-delà!… J’ai été très émue, presqu’aux larmes… »
(Claude Perin)

«Avec bonheur Konstantin Lapshin.. élève un chant un rien fougueux qui cependant jamais ne s’emporte, un chant qu’il s’est gardé de ne point trop éclairer».

«…La maîtrise – non seulement technique (qui va de soi) mais encore des humeurs changeantes est sans encombre, croisant les eaux d’une ferme précision de poète plutôt que l’exactitude tatillonne des musiciens».

«…la justesse des frappes, soigneusement choisies, est exemplaire».

«…L’interprète paraît improviser ces pages, les inventer sous nos yeux : une telle aisance est rare.»

«…Sensualité et rigueur se conjuguent adroitement dans l’Étude en fa # majeur Op.42 n°4 de Scriabine; sans alourdir le phrasé, le pianiste cisèle ce bijou dans un seul grand mouvement enlevé, par-delà toute notion de mesure, de pulsation, de tempo, de geste même .Quelle élégance !»

«…Konstantin Lapshin doté d’une respiration large et brave, d’une tête bien faite, d’un « cœur » (comme l’eut dit la critique d’autrefois) dûment accroché à cette tête – bravo»!
(Bertrand Bolognesi ) [Source site web Anaclase :
www.anaclase.com/chroniques/r%C3%A9cital-konstantin-lapshin]

Récital de Marie Catherine Girod, le samedi 22 novembre 2014 à 20h30

girod IMG_1486 15x16-2 netProfondeur de son, justesse de toucher étonnante : Marie-Catherine Girod accomplit un travail pianistique et musical d’une rare beauté. Tout d’abord dans deux facettes opposées de Mendelssohn : le cérébral et le lyrique, dans l’acception romantique du terme. Ensuite dans l’écriture chatoyante de Debussy qui renvoie à l’auditeur les reflets blancs et noirs de sa modernité. Enfin dans la maestria de Cho pin, où l’héroïsme le dispute à la pudeur. Un récital tout autant ambitieux que généreux, apte à soulever les cœurs.

Programme du concert

FELIX MENDELSSOHN
– VARIATIONS SERIEUSES OP 54
– 6 ROMANCES SANS PAROLES OP 19
– ROMANCES SANS PAROLES OP 67
+ No 4 « la Fileuse »
+ No 6 « chanson de Printemps »
– RONDO CAPRICIOSO OP 14

ENTRACTE
FREDERIC CHOPIN
– 3 NOCTURNES OP 19
– 1ERE BALLADE OP 23
– ANDANTE SPIANATO ET GRANDE POLONAISE BRILLANTE OP 22

Quelques vidéos sur YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=GN48aOQRX5o

Récital de Daniel Propper, 12 Octobre 2013, 20h30

Daniel Propper

Viennois par son père, Suédois par sa mère et Français d’adoption », telles sont les empreintes tout européennes de Daniel Propper, pianiste né à Stockholm et très apprécié sur les scènes internationales. Très jeune, il est l’élève du grand pédagogue suédois Gunnar Hallhagen et travaille plus tard avec la pianiste légendaire Tatiana Nikolaïeva qui le fait jouer au Festival de Salzburg en 1990. Il obtient un grand nombre de récompenses et de prix dont, en 1990, la plus importante bourse jamais octroyée par l’Académie Royale de Musique de Suède et le premier prix du concours international de Kil, en Suède.

Après une année d’études à la célèbre Juilliard School de New York, il reçoit, en 1993, le diplôme de soliste du Conservatoire Royal de Musique de Stockholm. Arrivé en France en 1994, il reçoit les conseils de Bernard Ringeissen avant d’être admis au cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ou il est élève de Jaques Rouvier et Gérard Frémy.

Daniel Propper a interprété de nombreux concertos, notamment le concerto n°3 de Rachmaninov avec l’Orchestre Symphonique de Stockholm sous la direction d’Emmanuel Krivine, le Concerto n° 1 de Chopin avec l’orchestre de Malmö et Yutoka Sado, le concerto n° 4 de Beethoven avec Orquestra Nacional do Porto, et le concerto n° 5, « l’Empereur », avec l’Orchestre de l’opéra de Massy et Dominique Rouits, ainsi que Rhapsody in Blue de Gershwin avec l’Orchestre National d’Ile de France.

En musique de chambre, il a joué avec le violoniste Alexandre Brussilovsky et Anton Martynov, le violoncelliste Mark Drobinsky et Emmanuelle Bertrand et le pianiste Noël Lee. En duo avec la pianiste Tamara Granat, il a publié un CD de musique française (2009) et un second, Malaguena, consacré au répertoire hispano-américain pour deux pianos (2011)

Ces dernières années, Daniel Propper a été invité au Canada, en Chine (à la « Cité interdite » de Pékin), aux Émirats arabes (Festival d’Abu Dhabi), au Koweït, en Suède (Festival du Palais royal de Stockholm) et a donné de nombreux récitals en France (Paris, Bordeaux, Nice, « Liszt en Provence », St-Brieuc). Invité par deux fois au Wigmore Hall de Londres, il y a donné les Variations Goldberg (2007) et un récital Schubert (2008). Il a organisé un Festival Grieg à la Salle Cortot à Paris (2007) et Les Musicales de Dourdan en 2010 et 2011. Ses concerts sont régulièrement diffusés sur les chaînes internationales de télévision et à la radio.

Parmi ses enregistrements ont été remarqués l’intégrale des Pièces lyriques de Grieg (3 CD), les Variations Goldberg (CD et DVD) ainsi que Last American Dream, un CD consacré à la musique de Jeremy Bentam. Daniel Propper a reçu, avec Olivier Feignier, le Prix 2012 de la Fondation Napoléon, pour l’Echo des batailles, « oeuvre musicale et historique », un double CD muni d’une présentation historique et musicale, publié par Forgotten Records avec le soutien du Centre de Musique Romantique Française – Palazzetto Bru Zane.

Entre 2007 et 2012, il a donné, en neuf recitals, l’intégrale des 32 sonates de Beethoven.
Il joue actuellement et defend avec passion la musique d’Antonio Santana, compositeur brésilien installé en France.

Daniel Propper 2071Programme du concert                

J. S. Bach (1685-1750)

Variations Goldberg, BWV 988

Frédéric Chopin (1810-1849)

Sonate n° 3 en si mineur, op. 58

Franz Liszt (1811-1886)

Bénédiction de Dieu dans la solitude

Voir un extrait des Variations Goldberg par Daniel Propper en vidéo

Récital de Francesco Libetta, du 24 Novembre 2012

121119-3- libettaSa formation artistique s’est développée surtout en France et en Russie. Il s’est produit dans les plus importantes institutions musicales italiennes, notamment à La Scala de Milan — en soliste ou dans des quatuors — et l’Académie nationale de Sainte-Cécile. Après s’être imposé en 2000 au Miami International Piano Festival of Discovery, il a effectué des tournées aux États-Unis, en Allemagne, au Japon, à Londres, Paris, Stockholm, Oslo, Barcelone, Hong-Kong.

C’est également un compositeur et chef d’orchestre — il a collaboré avec I Filarmoni de Vérone et le Nouvel Orchestre Scarlatti de Naples — dont le répertoire s’étend de Mozart à Wagner et comprend également des productions de ballets, notamment de Tchaïkovski avec le Ballet du Sud de Lecce, ainsi que ses propres œuvres.

Il enseigne à Lecce l’histoire de l’interprétation musicale ainsi que la musique de chambre au Conservatoire “Tito Schipa”.

Il a effectué des enregistrements des Variations Diabelli de Beethoven, des transcriptions de Liszt des opéras de Wagner et des pièces de Mozart, Debussy, Brahms, Ravel, Chopin ainsi que de nombreuses œuvres de Schumann. En 1990 il exécuta la première mondiale des 53 Études de Leopold Godowski d’après les Études de Chopin et en 1994, il fut le troisième pianiste italien à interpréter l’intégrale des 32 sonates pour piano de Beethoven.

On doit noter l’étendue de son répertoire qui s’étend jusqu’à la période contemporaine et sa recherche approfondie de compositeurs et d’œuvres peu connues qu’il rend accessible à ses auditoires au cours de ses concerts.

Le réalisateur Bruno Monsaingeon lui a consacré un film réalisé au cours du Festival de La Roque-d’Anthéron de 2002 où se déploient ses qualités. Au premier rang de celles-ci figure une virtuosité proprement époustouflante, réalisée avec une grande économie de moyens, au service d’une clarté de style et d’un sens de la mélodie remarquables. On notera également sa mémoire phénoménale.

Un CD a été également réalisé, il est disponible sur demande à l’adresse jfb.beraud@gmail.com

Source wikipedia

Quelques vidéos sur YouTube :

FRANCESCO LIBETTA C. SAINT SAENS STUDY IN FORM OF WALTZ Op.52 N0.6
http://www.youtube.com/watch?v=TNE24sZRvUk

Chopin Godowsky Revolutionary Etude
http://www.youtube.com/watch?v=TNE24sZRvUk

Francesco Libetta plays Chaminade
http://www.youtube.com/watch?v=KxIJz8WPqO4

Présentation du concert et hommage à Marie-Laure par Clément Dionet, Vice-President de l’Association
Chère Marie-Laure,
Ta luminosité et ta générosité rayonnent en nous.
Tu as porté toute chose avec joie et enthousiasme,
Epargnant à tes proches ta douleur et ta peine.
Le choc de ta disparition nous bouleverse,
Mais plus encore le choc de ta rencontre
Et des merveilleux instants partagés.
Toute ta vie tu t’es entourée d’intelligence et de beauté
Tu as encouragé sans relâche artistes, musiciens,
Sachant que seul l’art et l’amour sont immortels.
Et chacun de tes mots et de tes actes étaient fait
Pour réaliser la prophétie de Novalis :
« Lorsque nombres et figures ne seront plus
La clef de toutes les créatures,
Lorsque tous ceux qui s’embrassent et chantent
En sauront plus que les savants profonds,
Lorsque le monde reprendra sa liberté
Et reviendra au monde se donner,
Lorsqu’en une clarté pure et sereine alors
Ombre et lumière de nouveau s’épouseront,
Et lorsque dans les contes et les poésies
On apprendra l’histoire des cosmogonies,
C’est là que s’enfuira devant un mot secret
Le contresens entier de la réalité »
(Novalis, extrait d’Henri d’Ofterdingen, Traduction d’Armel Guerne)

Programme du concert
Robert SCHUMANN (1810-1856)
Fantasiestücke, op.12, 1837
1 Des Abends Au soir
2 Aufschwung Elan
3 Warum? Pourquoi ?
4 Grillen Chimères
5 In der Nacht Dans la nuit
6 Fabel Fable
7 Traumes Wirren Troubles songes
8 Ende vom Lied Epilogue

Charles Valentin ALKAN (1813-1888)
Allegretto alla barbaresca op.39, 1857

-ENTRACTE –

Achille-Claude DEBUSSY (1862-1918)
Estampes, 1903
-Pagodes
-La soirée dans Grenade
-Jardins sous la pluie

Franz LISZT (1811-1886)
Mes joies (Moja pieszczotka), chant polonais de Frédéric François Chopin (1810-1849), 1851

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827)
Sonate n°32 en ut mineur, Op. 111, 1820-1821
1. Maestoso -Allegro con brio e appassionato
2. Arietta. Adagio, molto semplice e
cantabile.

–>